Notre école porte le nom d’Émilie-Tremblay en mémoire de l’une des premières femmes blanches qui a fait le long trajet vers Dawson City à la fin du siècle dernier, un peu avant  la ruée vers l’or. Émilie Tremblay était native de Saint-Joseph d’Alma, au Québec. Nous sommes fiers de cette pionnière qui a su tracer une voie pour les francophones.Les premiers pas de l’école remontent à 1983, lorsque des parents membres de l’Association franco-yukonnaise et des enseignants demandent l’appui des comités scolaires de Whitehorse afin de créer un programme-cadre de français. Un sondage révélait à l’époque que 67 enfants étaient admissibles à l’instruction en français. En même temps, l’AFY demande au ministère de l’Éducation d’instaurer le programme-cadre de français.

À la suite de ces démarches, le programme-cadre de français ouvre ses portes en 1984 avec deux classes de la première à la sixième année. Trente-quatre enfants fréquentent les deux classes du programme, logées au sous-sol de l’école Whitehorse Elementary. En octobre 1985, l’Assemblée législative du Yukon adopte le nom d’école Émilie-Tremblay pour ce programme d’enseignement en français langue première.

L’école Émilie-Tremblay devient une école homogène en 1990. L’année scolaire commence dans des locaux préfabriqués de la rue Nisultlin à Riverdale. En septembre 1996, l’édifice qui abrite l’école Émilie-Tremblay actuellement, ouvre ses portes sur la promenade Falcon.

En 2007, le projet de l’Académie Parhélie voit le jour dans le but de favoriser la rétention des élèves de la 7e à la 12e année. Une équipe d’enseignants a créé une programmation originale qui met l’accent sur le plein air et les arts visuels, tout en permettant aux élèves d’étudier leurs matières de base en classe et sur le terrain.

De ses débuts modestes, l’école s’est épanouie pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui : une institution d’excellence et de réussites, réputée pour la qualité de son enseignement, qui offre un service éducatif s’étendant de la pré-maternelle à la douzième année. Elle accueille aujourd’hui 244 élèves. L’école est la seule à offrir le programme de français langue première sur tout le territoire du Yukon.